Vous voulez donc venir dans le sud-est de la France avec votre vélo. Bien sûr, vous pouvez suivre le réseau EuroVelo et arriver en vélo. Mais beaucoup préfèrent prendre le train avec leur vélo. Nous examinons ici les possibilités d’arriver à l’une ou l’autre de “nos” gares, Meyrargues et Les Arcs.

EN
En Allemagne, de nombreux trains régionaux ont des wagons entiers réservés aux cyclistes.

Vélos et trains en France

Si vous souhaitez voyager en train avec votre vélo en France, il existe quelques sites web qui offrent des conseils utiles. Freewheelingfrance.com est un site anglophone qui donne un bon aperçu des régions de France où les trains longue distance peuvent transporter des vélos entièrement montés. Le blog francophone un-monde-a-velo.com offre un aperçu de la situation train + vélo en France. Il fournit des conseils utiles pour transporter un vélo dans un train français, comme la confirmation que votre train accepte vraiment les vélos, les problèmes d’accès aux quais dans certaines gares, etc. Vous trouverez également des informations utiles sur le site français de Vélotourisme.

La France dispose d’un réseau ferroviaire complet et rapide. La majeure partie du pays est couverte par le TGV super rapide. Il existe également un réseau secondaire de trains Intercités plus lents. Bien que tous les trains acceptent les vélos pliés ou démontés, la plupart des cyclotouristes trouvent plus pratique d’embarquer des vélos entièrement montés. 

Tous les trains Intercités acceptent les vélos non démontés pour un coût de 10 €. Malheureusement, aucun ne se rend dans le sud-est de la France. De nombreux TGV acceptent désormais les vélos non démontés pour le même prix. Mais malheureusement pas en Provence. En fait, nous n’avons pu identifier qu’un seul TGV par jour transportant des vélos non pliés vers le sud-est de la France : le TGV 5537 qui relie Nancy à Nice.

Par conséquent, les cyclotouristes qui souhaitent rejoindre notre région en train doivent s’en remettre en grande partie au transport express régional, ou TER. Tous les TER permettent aux passagers d’embarquer gratuitement leurs vélos.  Contrairement aux TGV et aux trains Intercités, il n’est pas nécessaire de réserver ni de payer un supplément. 

Jusqu’à récemment, il était difficile de planifier et de réserver un voyage comportant plusieurs correspondances de TER. Mais le nouveau système de planification en ligne, sncf-connect, a résolu ce problème. Dans la plupart des cas, vous pouvez réserver des billets qui tiennent compte des correspondances de TER. Cependant, il est parfois possible d’avoir plus d’options en divisant votre voyage en deux étapes. Le site est aussi disponible en anglais.

Notez que les horaires peuvent changer.

Depuis l'Espagne et l'Italie

Si vous voyagez depuis le sud de l’Europe, vous devrez vous rendre aux Arcs (en venant d‘Italie) ou à Marseille, puis à Meyrargues (en venant d‘Espagne et du Portugal).

Depuis l’Italie, vous pouvez réserver un billet Vintimille-Les Arcs (environ 23 €), avec changement à Nice. Depuis l’Espagne, vous pouvez réserver un billet PerpignanMeyrargues (environ 50 €) via Narbonne et Marseille.

Depuis l'Europe du Nord

Si vous voyagez depuis le nord de l’Europe avec un vélo, 3 itinéraires sont possibles –  via Paris, Strasbourg ou Genève. Les itinéraires de Paris et de Strasbourg passent par Lyon. L’itinéraire de Genève passe par Grenoble ou Lyon. Il y a des trains régionaux réguliers entre Grenoble et Lyon (1 h 20), ce qui rend cette dernière option préférable à bien des égards.

Depuis le Royaume-Uni

Si vous voulez savoir comment vous rendre en Europe continentale, depuis le Royaume-Uni, par le train et avec un vélo, vous trouverez un aperçu utile des différentes options sur le site web seat61 de Mark Smith. Toutefois, il convient de noter que, depuis le début de la pandémie de covidés, Eurostar a suspendu son service de vélos à bord. Ils n’acceptent plus les réservations pour les vélos non démontés ou pliés sous housse. La seule façon de se rendre sur le continent européen avec un vélo est donc de prendre le ferry. 

Si vous arrivez à Calais, en utilisant la traversée la plus courte, il y a des trains régionaux réguliers pour la gare de Paris-Nord (3 h). La gare de Lyon, la gare pour les trains allant vers le sud-est, est à 4 km au sud. Voici un plan utile pour rouler à vélo entre les deux gares.

La route de Paris

Depuis Paris, vous pouvez réserver un billet jusqu’à Meyrargues avec un vélo non démonté en prenant le train de nuit à la gare d’Austerlitz (à partir de 52 €). Il quitte Paris à 20 h 51 et arrive à Marseille à 6 h 26 le lendemain matin. Mais ce train a son terminus en gare de MarseilleBlancarde, et vous devez parcourir les 3 km jusqu’à la gare SaintCharles pour prendre le train de Meyrargues à 7 h 41. Cependant, le train de nuit continue vers Les Arcs (7 h 55), et Nice (9 h 08). Le coût avec une couchette et un espace vélo réservé est à partir de 71 €.

Si le train de nuit n’est pas votre truc, vous devez diviser votre voyage à Lyon. Il y a des TGV InOui fréquents entre Paris et Lyon (2 h) qui prennent un petit nombre de vélos. Vous devez réserver l’emplacement de votre vélo à l’avance. Ce service est plus ou moins toutes les heures. Cela coûte 10 € pour un vélo non démonté, et de 40 à 50 € environ pour un billet adulte. 

Moins intéressant en termes de temps et de coût est le service TER direct 4 fois par jour de Paris-Bercy à Lyon (65,60 €, 5 h).  Il semble qu’il y ait également un nouveau service Ouigo sur cette ligne qui prend des vélos non pliés. Il part de Bercy à 18 h 16 et arrive à Lyon Perrache à 23 h (à partir de 26 €). Voir ci-dessous pour la suite du voyage depuis Lyon.

tgvinouicyclespace

L’espace pour les vélos est très limité dans les trains tgv inoui. Réservez bien à l’avance.

La route de Strasbourg

Au départ de Strasbourg, il y a 2 TGV qui acceptent les vélos non pliés. Le TGV Inoui de 7 h part de Metz à 5 h 47 et arrive à Lyon à 11 h. Le plus intéressant pour ceux qui se rendent sur l’EV8 en Provence, c’est le TGV InOui Nancy-Nice. Il part de Nancy à 10 h 26, de Strasbourg à 13 h 36 et de Lyon à 18 h 06, et il arrive à Avignon à 19 h 08, à Aix TGV à 19 h 30, à Marseille à 19 h 46 et aux Arcs à 21 h 24. Il s’arrête également à Toulon, Cannes et Nice (22 h 37). Le trajet Strasbourg-Les Arcs coûte environ 90 €. Vous devez réserver l’emplacement pour votre vélo à l’avance. C’est le SEUL train rapide du nord de la France vers le sud-est qui accepte les vélos non pliés.

En dehors de ces 2 TGV, voyager à partir de Strasbourg, en train et avec un vélo, nécessite un certain nombre de trajets à réserver séparément. Première étape : Belfort Ville (environ 1 h 30, 27 €), avec changement à Mulhouse. Deuxième étape : Lyon. De Belfort, il y a 3 trains directs pour Lyon via Bourg-en-Bresse (4 h, 46 €). Ils partent de Belfort à 7 h 36, 13 h 36 et 18 h 36. Vous pouvez également prendre une correspondance de TER pour Lyon pour le même prix.  Si vous parcourez l’EV6 en Alsace Franche-Comté, il y a plusieurs gares le long du parcours où vous pouvez prendre un train pour rejoindre votre itinéraire. Il s’agit notamment de Montbéliard, L’Isle-sur-le-Doubs, Clerval, Baume-les-Dames et Besançon-Viotte.

Pour le retour du sud vers le nord, le TGV InOui Nice-Nancy prend les vélos non pliés. Il quitte Nice à 6 h 52, Les Arcs à 8 h 03, Marseille à 9 h 45, Aix TGV à 10 h, et Avignon TGV à 10 h 25. Le train arrive à Strasbourg à 15 h 54 et à Nancy à 17 h 02. Le TGV supplémentaire de Lyon qui prend les vélos non pliés part de Lyon Part-Dieu à 16 h 04, et arrive à Strasbourg à 20 h 13. Ce train vient de Montpellier.

La route de Genève

Depuis Genève, il existe des trains régionaux directs pour Lyon (10 par jour, 2 h, 29 €) et Grenoble (6 par jour en semaine, 2 h 20, 29 €). Depuis Lyon, vous pouvez poursuivre votre voyage comme indiqué ci-dessous. Depuis Grenoble, il existe une liaison ferroviaire vers Meyrargues via Veynes-Dévoluy. Cependant, cette liaison est partiellement fermée jusqu’en décembre 2022 en raison de travaux de réparation. Le service de bus alternatif ne transporte pas de vélos. Une fois la ligne rétablie, il devrait y avoir 3 trains par jour, pour un coût d’environ 40 €.

tgvinouicyclespace

Les trains Corail ont plus d’espace pour les vélos.

De Lyon vers la Provence

Au départ de Lyon, le seul TGV à destination de la Provence qui accepte les vélos non pliés est celui de 18 h 06 décrit dans le paragraphe Strasbourg ci-dessus.  Il y a 3 TER par jour entre Lyon et Marseille (4 h). Il y a également 5 TER supplémentaires vers Avignon (2 h 30). Au départ d’Avignon, il y a des services TER réguliers vers Marseille (en moyenne 1 h 30). Nous avons entendu parler de trains Corail plus grands circulant de Lyon à Marseille, ainsi que de Marseille à Nice. Ces trains sont identifiés comme TER sur les sites de réservation, mais peuvent transporter beaucoup plus de vélos (voir photo). Pour rejoindre notre section de l’EV8 à partir de Marseille, il existe un service TER direct vers Meyrargues. Ce service s’adresse principalement aux personnes qui travaillent à Marseille, il n’est donc pas surprenant qu’il y ait plus de trains le matin et le soir. Le trajet dure une heure et les trains partent de Marseille de 7 h 41 à 18 h 41. Les départs de Meyrargues ont lieu de 6 h 32 à 20 h 52.

L'avenir

Le manque d’espace pour les vélos dans les trains grandes lignes à destination de la Provence ne laisse que peu de choix à ceux qui souhaitent emporter leur vélo. Mais cela devrait changer dans un avenir proche. Un nouveau règlement européen oblige toutes les compagnies ferroviaires à installer au moins quatre espaces réservés aux vélos dans les trains neufs et rénovés. Cela devrait permettre d’améliorer l’offre à bord des TGV à destination du sud-est de la France.

Railcoop est un autre développement intéressant qui se profile à l’horizon. Nous pensons qu’il s’agit du premier opérateur ferroviaire européen géré selon des principes coopératifs. Cette organisation qui appartient à ses membres vise à rouvrir des lignes ferroviaires désaffectées ou réservées aux marchandises à travers la France. Elle espère ainsi créer un réseau de nouvelles liaisons longue distance. Poussée par l’objectif écologique de remplacer les trajets en voiture, la coopérative a mis en place plusieurs groupes de réflexion pour planifier l’avenir. L’un d’entre eux s’occupe spécifiquement de l’espace réservé aux vélos dans ses trains et de l’intermodalité vélo/train en général. Les plans prévoient des services de trains à partir de Thionville, à la frontière luxembourgeoise, vers Lyon et Grenoble, et d’Annecy à Marseille via la ligne de Meyrargues. Railcoop exploite déjà des services de fret et espère ouvrir bientôt son premier service de transport de passagers entre Bordeaux et Lyon.