“Le cyclisme utilitaire englobe tout cyclisme pratiqué simplement comme moyen de transport plutôt que comme sport ou loisir. Il s’agit du type de cyclisme le plus original et le plus répandu dans le monde.”

– David Herlihy (2004) Bicycle: the History
silhouette_cyclist

Cyclistes utilitaires

L’un des principaux objectifs du réseau EuroVelo est d’encourager un maximum de personnes à faire du vélo. Dans les pays où l’on utilise beaucoup le vélo, comme l’Allemagne, le Danemark ou les Pays-Bas, les cyclistes utilitaires constituent l’écrasante majorité des utilisateurs de bicyclettes. Ils ne portent pas de vêtements spéciaux (sauf peut-être des imperméables), ne font pratiquement jamais de vélo de course ni de VTT, et sont peu nombreux à porter un casque. Ils se rendent au travail à vélo, emmènent leurs enfants à l’école maternelle sur leur vélo, font leurs courses à vélo et aiment aussi partir en vacances à vélo en famille. Les enfants ont l’habitude d‘aller à l’école à vélo.

Une mère de Copenhague avec ses enfants

En revanche, dans les pays où l’utilisation du vélo est faible (comme en France), cela prête à confusion. Le cycliste le plus répandu utilise le vélo pour le sport, et dans denombreux cas pour le sport extrême. À l’instar des pilotes de formule 1 et des conducteurs devoiture, le stylevestimentaire est très différent – casques, lycra et chaussures spéciales.

À mesure que l’EV8 se développe dans la région, de plus en plus de personnes s’essaient au vélo. Ils sont de plus en plus nombreux à ressortir leurs vieux vélos ou à en acheter de nouveaux pour tester les nouveaux tronçons de piste cyclable, sûrs et sans voiture. Bien que le modèle sportif du cyclisme domine toujours, on réalise de plus en plus que le cyclisme peut être facile et plaisant plutôt qu’extrême et épuisant. 

Alors comment les acteurs de la politique locale peuvent-ils s’appuyer sur ces changements ? L’EV8 peut-il aider une communauté à passer d’une activité cycliste limitée à un cyclisme utilitaire populaire ?

Pontevès devient-il plus accueillant pour les cyclistes ?

L’une des approches consiste à développer des politiques favorables aux visiteurs à vélo. Dans le village de Pontevès, le maire a repris ce thème et a promis dans un pamphlet avant d’être élu:

“En relation avec la piste cyclable EV8 (Cadix/Athènes), qui se termine sur l’ancienne voie ferrée, nous penserons un aménagement spécifique d’accueil aux cyclistes pour devenir une commune étape référencée.” 

Un premier pas serait d’installer des parkings de qualité pour les vélos dans le village. Un deuxième serait d’encourager davantage d’équipements du village à devenir accrédités Accueil Vélo. Et une troisième étape cruciale serait de rendre les routes dans et autour du village plus sûres pour les cyclistes.  

Les visiteurs cyclistes du nord ne cherchent pas tant l’aventure que la détente, ils veulent aller de A à B en toute sécurité avec leurs enfants. Ils recherchent donc des infrastructures sûres. La majorité de ces cyclistes trouvent que rouler sur les routes de campagne au milieu des voitures manque de charme. Les routes et les chemins dans les villages doivent être rendus plus sûrs pour eux.  Une limitation de la vitesse des voitures peut être utile, mais d’autres mesures peuvent être plus efficaces. Pontevès, par exemple, a pris une petite mesure en fermant le marché du vendredi matin à la circulation automobile. Cette mesure a également un effet positif sur les piétons.

Une politique favorable aux vélos serait également très bénéfique pour les villageois. Ils pourraient découvrir peu à peu à quel point le vélo est un plaisir quotidien et un moyen de transport sain. Ils n’ont pas besoin de vêtements spéciaux pour cela, juste d‘un vélo normal qui peut transporter un sac ou un panier, et qui est équipé d’une sonnette et d’un éclairage. Le pedelec, un vélo à assistance électrique, est également idéal pour les régions vallonnées.

Rien ne fonctionne sans une bonne infrastructure

L’EV8 offre aux villages comme Pontevès une grande opportunité. Le cyclisme, sans les dangers occasionnés par la circulation automobile, attire les personnes qui aiment faire du vélo de manière détendue. Avec l’EV8 en place, ils pourront rendre visite à leurs parents et amis dans les villages voisins de Varages et Sillans-La-Cascade et au-delà sans avoir à utiliser la voiture.

A l’heure de la flambée des prix du pétrole, où la santé devient de plus en plus un enjeu, où les effets du changement climatique deviennent inévitables, le vélo offre une solution bon marché, joyeuse, saine et facile au quotidien. 

Photo en vedette par micheile dot com sur Unsplash 

EN