Il est largement reconnu que, si nous voulons encourager davantage de personnes à faire du vélo, il faut construire des pistes cyclables attrayantes et de bonne qualité. Mais qu’entendons-nous exactement par “bonne qualité” ?

Normes – qu’entendons-nous par cyclable ?

C’est une chose rare et belle que de rouler sur une piste cyclable qui est à 100% sans circulation, assez large pour accueillir deux amis cyclistes bavardant côte à côte, avec une surface merveilleusement lisse et bien entretenue traversant des terrains divers, mais sans aucune pente raide à négocier. Sans parler des caprices de la météo. En réalité, même dans les régions du monde les plus favorables au cyclisme, les cyclistes ont besoin de savoir comment tirer le meilleur parti de sections souvent déconnectées d’une infrastructure cycliste meilleure ou moins bonne.

Spécial : le vélo en milieu rural

Si les pistes cyclables urbaines ont fait couler beaucoup d’encre, les informations et les débats sur le cyclisme en milieu rural sont moins nombreux. Pourtant, certaines des meilleures pistes cyclables se trouvent dans les zones rurales. En Allemagne, par exemple, il y a la Ruhrtalweg, longue de 240 km. Comme l’EV8 en Provence, elle utilise d’anciennes voies ferrées. À proximité se trouve la Nordbahn, longue de 22 km. Elle est exempte de circulation automobile et comprend cinq tunnels bien éclairés et plusieurs viaducs. Aux Pays-Bas, une série de voies rapides pour les vélos – snelfietsroute – sont en cours de développement, principalement dans l’optique des « navetteurs ». Elles s’étendent à la fois aux zones urbaines et rurales.

Le Nordbahn dans le nord-ouest de l’Allemagne

Défi : une piste cyclable de 120 km en Provence

Nous nous tournons donc vers la Provence, où le vélo reste avant tout un sport de compétition plutôt qu’un moyen de transport. Construire une piste cyclable dans cette région est une démarche assez singulière – la piste cyclable existante la plus proche avant le début de l’EV8 se situe à 25 km au sud de Rians, où elle commence dans la ville de Trets et se termine 12 km plus à l’ouest. La construction d’une piste cyclable de 120 km de long présente donc de nombreux défis, qu’ils soient topographiques, culturels ou financiers.

Le comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8 a relevé ces défis. Lancé en 2015, il couvre l’intégralité des 850 km de l’EV8 en France, du Perthus à Menton. Cette année-là, seuls 30 % de ces 850 km ont été achevés, la plupart se situant à l’ouest, en Languedoc-Roussillon. Le travail restant est en cours, mais faute de soutien financier, il est terriblement lent. 

Où peut-on faire du vélo maintenant ?

En attendant, ceux qui souhaitent parcourir des tronçons de l’EV8 en Provence ont plusieurs possibilités. 

Tout d’abord, les cyclistes peuvent suivre l’itinéraire « officiel ». Les autorités de l’ensemble de la partie française de l’EV8 ont décidé de créer un itinéraire provisoire et balisé, utilisant les routes locales pour relier les sections existantes de la piste cyclable. Ces « jalonnements » conduisent les cyclistes sur des chemins de campagne tranquilles, mais aussi sur les routes départementales principales, souvent très fréquentées, que suit l’itinéraire.

Par ailleurs, les cyclistes peuvent utiliser les connaissances locales pour trouver de meilleures alternatives. Comme les cyclistes du monde entier, nous avons appris à connaître les voies et les chemins peu fréquentés qui sont plus ou moins cyclables. Mais dans le cas de l’EV8, les options changent constamment, car de nouveaux tronçons sont en travaux ou partiellement terminés. Nous avons découvert que certains tronçons de la future EV8, qui ne sont pas encore signalisés ni officiellement ouverts, peuvent être utilisés par des cyclistes prêts à accepter des surfaces médiocres pour un cheminement pratiquement sans voitures. 

Les secrets des cyclistes locaux

Ce sont les secrets des cyclistes locaux que nous souhaitons partager avec vous. Chaque fois qu’il existe une alternative à l’itinéraire officiel, nous essayerons d’en évaluer objectivement les avantages et les inconvénients.

En ce qui concerne la circulation des véhicules à moteur, notre idéal est la stricte dissociation. Cependant, il est possible de tolérer un minimum de circulation, à condition que la vitesse soit limitée. C’est surtout dans les tunnels que ce problème se pose. Dans d’autres pays, la solution consiste simplement à interdire l’accès des tunnels aux véhicules motorisés. Il n’est pas certain que cette politique sera poursuivie ici en Provence. En attendant, les tunnels devraient au moins être mieux éclairés et rendus plus dissuasifs pour les automobilistes.

Résumé

Qu’est-ce qui fait une bonne piste cyclable rurale ? La société autrichienne de cyclotourisme Eurobike le décrit comme suit :

  • Peu de parties confuses et de goulots d’étranglement
  • Priorité aux cyclistes sur la piste
  • Des voies larges, qui permettent également de doubler.
  • Commerces favorables aux cyclistes le long de l’itinéraire
  • Un revêtement routier optimal
  • Éclairage adéquat
  • Chemin hors de la route

 A cela, nous ajouterions

  • Peu ou pas de circulation automobile
  • Peu ou pas de fortes pentes
  • des itinéraires directs
  • Paysages agréables

Ce serait formidable de voir l’EV8 se développer dans les meilleures conditions. Mais il est clair que d’autres pressions entrent en jeu. Nous avons nous-mêmes été confrontés à des automobilistes locaux qui se sont plaints de manière agressive que nous les avions ralentis dans un tunnel de l’EV8. La qualité de la future piste cyclable dépendra aussi bien de la politique locale que du financement disponible.

EN